La propagande politique à Caracas

Publié le par Claire Seguin

La propagande politique à Caracas

Caracas, Palacio de Justicia (architecte Carlos Gόmez de Llarena – 1983) avec les portraits monumentaux de Chavez et Maduro.

La découverte de la capitale vénézuélienne s’accompagne de la surprise que peut procurer l’omniprésence de la propagande politique dans le paysage urbain. Alors que les pays européens l’ont réduite au maximum, du moins dans ses expressions les plus explicites et les plus revendicatives, et qu’elle n’existe plus aujourd’hui que sous forme d’affiches électorales, le Venezuela a recours à tout un panel de moyens propagandistes : affiches, banderoles, fresques, télévision officielle, théâtre de rue, etc. Pour ceux qui voudraient se frotter à un mode d’expression politique décalé par rapport aux us et coutumes contemporains de l’Europe, le quartier historique de Caracas, autour du Capitolio, est le plus expansif dans ce genre de démonstrations politiques qui vantent les vertus du socialisme d’Hugo Chavez, dans la poursuite duquel s’inscrit son successeur, Nicolas Maduro. Mais d’autres modes de promotion du régime sont aussi visibles dans le métro, par exemple, ou même parfois dans certains magasins qui revendiquent leur soutien au régime avec un portrait de Chavez ou de Maduro en devanture…

La mémoire d’Hugo Chavez

La mémoire d’Hugo Chavez est entretenue par le pouvoir en place qui inscrit sa politique dans la lignée de la voie ouverte par leur leader. Les portraits sont multiples sur les édifices de l’Etat et soulignés par la présence de son simple regard sur certains d’entre eux.

La propagande politique à Caracas

Portrait d’Hugo Chavez, avec son regard au-dessus du portrait, dans le quartier Bellas Artes à Caracas.

La propagande politique à Caracas

Banderoles monumentales sur un édifice officiel, Caracas.

La propagande politique à Caracas

Fresque murale dans le centre historique de Caracas.

Nicolas Maduro et le gouvernement en place

La propagande politique ne fait pas l’économie d’un soutien au président en place, Nicolas Maduro. Les affichettes sont nombreuses en particulier dans les rues du centre historique de Caracas, autour du palais présidentiel.

La propagande politique à Caracas

Affichettes politiques dans le centre de Caracas.

La propagande politique à Caracas

Portrait de Nicolas Maduro dans le centre de Caracas.

Choix politiques revendiqués par le régime socialiste

La propagande politique à Caracas

Propagande contre le maïs transgénique, dans le centre de Caracas.

Education populaire dans le métro ou les rues de Caracas

Loin de se contenter de promouvoir les vertus du régime socialiste, les affiches de propagande s’adonnent aussi à une forme explicite d’éducation populaire, en particulier sur le sujet de l’alimentation, dénonçant les méfaits des fastfoods à l’américaine, et faisant la promotion d’un meilleur régime alimentaire et d’un progrès de l’alimentation depuis la mise en place du régime socialiste. Dans le même registre de l’éducation populaire, des groupes de jeunes gens interviennent directement dans les rues de la capitale pour rappeler les règles de sécurité routière aux usagers, s’interposant devant eux aux feux rouges avec des affiches.

 

La propagande politique à Caracas

Propagande sur le thème de l'alimentation en régime socialiste : affiches diffusées dans le métro de Caracas

La propagande politique à Caracas

Education civique par des jeunes dans les rues de Caracas, où ils s’interposent devant les automobilistes et autres cyclomotoristes avec des affiches aux feux rouges.

Imagerie politique dans les rues de Caracas

Les fresques sont multiples dans les rues de Caracas, sur des supports divers, et souvent d’une grande expressivité.

 

La propagande politique à Caracas

Fresque politique à Caracas.

La propagande politique à Caracas

Caracas, centre historique, peinture politique sur toile.

Publié dans Venezuela

Commenter cet article