Vie pratique au Brésil

Publié le par Claire Seguin

Vie pratique au Brésil

São Paulo, place República, en centre ville.

La démesure du Brésil, ce pays d’Amérique latine presqu’aussi grand qu’un continent, est perceptible dans ses plus grandes villes. São Paulo, en particulier, est une mégalopole d’une modernité et d’une intensité difficiles à imaginer en Europe. Si l’on évoque souvent les favelas lorsqu’on parle du Brésil, celles-ci ne sont pas l’image dominante qui s’impose aux premiers regards. Bien au contraire, ce sont les immeubles contemporains, la circulation intense, les métros high-tech, qui marquent les imaginations. Même si la crise est en train de frapper de plein fouet ce pays qui semblait pourtant sur une voie ascendante, le Brésil donne toujours une impression de dynamisme extraordinaire qui en fait une destination privilégiée…

La langue : le portugais.

La monnaie : le réal brésilien, noté R$. Les taux de change sont plus intéressants en centre ville ou dans les gares routières, lorsqu’il y a un bureau de change, que dans les aéroports. Pour une évaluation des prix, on divise par trois pour obtenir une équivalence en euros.

Prise / courant électrique : le courant électrique est le plus souvent du 220V, comme à São Paulo, mais peut être aussi du 110V ou du 380V. Les appareils comportant un transformateur, comme un ordinateur par exemple, fonctionnent indifféremment avec les différents voltages. En revanche, un sèche-cheveux est un peu faiblard, branché sur du courant 110V.

Un adaptateur est nécessaire pour se brancher sur les prises électriques. On utilise le même en Uruguay ou au Chili par exemple. Certaines auberges, certains hôtels fournissent un adaptateur dans les chambres, mais à plus ou moins long terme, il est nécessaire de faire la course.

A São Paulo, le quartier República, très central, compte un très grand nombre de petites boutiques où l’on peut trouver ce genre d’accessoires, ou tout autre petit matériel électrique ou informatique qui pourrait faire défaut, aux alentours de la rue Ifigenia. Lorsque l’on se trouve à la sortie du métro República, au niveau du bureau d’Information touristique, il suffit de remonter l’avenue Ipiranga qui longe la place República en direction de l’avenue transversale Rio Branco. La rue Ifigenia est la première rue à gauche après avoir traversé l’avenue Rio Branco. Le déplacement ne nécessite pas plus de 7 à 10 minutes depuis le métro (voir le plan du quartier República).

Vie pratique au Brésil

Plan du quartier República à São Paulo, avec le trajet pour se rendre rue Ifigenia, où se trouvent les boutiques d'électronique, et à la bibliothèque Mário de Andrade (voir fiche São Paulo).

Vie pratique au Brésil

Brésil : adaptateur pour les prises électriques. Le nom de l'adaptateur en portugais est : « Adaptador de tomada ». Il est préférable de partir faire sa course avec une prise sur laquelle on veut placer son adaptateur. Le prix est modique et peut varier de 5 R$ à 7 R$ (1,70 à 2,30 € environ). L’adaptateur peut comporter deux ou trois fiches, selon les modèles. Les deux fonctionnent.

Sécurité : la prudence est de rigueur et il est recommandé de s’informer sur les sites gouvernementaux des risques éventuels encourus au Brésil. La violence est plus sensible dans les villes de l’intérieur du pays que sur la côte, São Paulo ayant la réputation d’être l’une des villes les moins dangereuses du Brésil. Mais partout, on s’aperçoit que les habitants eux-mêmes prennent beaucoup de précautions : grilles autour des maisons, des immeubles, aux fenêtres, agents de surveillance, quartiers fermés, etc. On conseille en général de se renseigner auprès de professionnels (tourisme, police…), de ne pas faire étalage de son argent ou de ses appareils électroniques, et pour les femmes, d’éviter de porter des bijoux. 

Vie pratique au Brésil

Le drapeau du Brésil, avec sa devise "Ordem e progresso" ou "Ordre et progrès".

Publié dans Brésil

Commenter cet article