Rio de Janeiro

Publié le par Claire Seguin

Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, Candelária.

La célébrité de Rio de Janeiro a été établie par son carnaval qui attire des foules du monde entier, par ses plages fameuses de Copacabana et d’Ipanema et par l’emblème de la ville, sa statue du Christ rédempteur qui domine la baie de Rio depuis le sommet du Corcovado. Ses attraits touristiques font parfois oublier qu’il s’agit aussi d’une mégalopole, la deuxième plus grande ville du Brésil derrière São Paulo. Avec un nombre d’habitants dans la communauté urbaine proche de celui de São Paulo, la ville est l’une des plus importantes métropoles américaines et doit son charme à la vie trépidante de certains de ses quartiers. Construite en bord de mer, adossée à des collines abruptes, Rio de Janeiro a développé son urbanisme en harmonie avec la géographie de la côte tandis que la vie s’organisait autour des activités  comme des joies maritimes.

Rio de Janeiro

Situation de Rio de Janeiro au Brésil et en Amérique du sud. La situation de Rio en bordure de l'océan atlantique confère à la ville un statut de ville phare. Elle joue un rôle de passeur entre les bateaux venus d'Europe ou d'Afrique et le reste du pays et de l'Amérique du sud.

Rio de Janeiro

Guide de Rio. Arrivée au Brésil à l’aéroport de Rio de Janeiro la veille du Carnaval, je ne saurais trop conseiller aux amateurs de préparer en amont leur venue pour les festivités et de réserver en particulier leur chambre d’hôtel ou leur lit en auberge de jeunesse à l’avance. Pendant cinq jours la cité accueille des visiteurs venus de la planète entière. Les chambres sont rares et les prix flambent.

L’office de tourisme de l’aéroport s’est cependant montré coopératif. Outre des brochures d’information très complètes, un jeune homme parlant français m’a trouvé une nuitée dans une Guest House de Cosme Velho, au pied de la célèbre colline du Corcovado. C’est un quartier en retrait de la côte, où de très belles maisons à flan de colline s’imbriquent les unes au-dessus des autres, cachées dans des écrins de verdure et derrière des murs d’enceinte ou de hautes grilles. Le calme et le charme sont indéniables dans ces petites rues entrecoupées d’escaliers abrupts qui déboulent sur une place conviviale.

 

Plan de Rio de Janeiro

Rio de Janeiro

Le centre ville de Rio de Janeiro se situe au Nord-Est de la cité, le long de la côte atlantique. Les quartiers nord se sont organisés autour des activités portuaires et sont plus industriels et populaires. Autour du port, de grands entrepôts accueillent les activités portuaires. Plus au nord, les quartiers sont résidentiels. Les plages de Copacabana et d’Ipanema s’étendent au sud en deux immenses baies contiguës. Au centre, le quartier historique de Lapa est livré à une animation continuelle et colorée.

Plan du métro

Rio de Janeiro

Les transports en commun combinent bus et métro. Le métro de Rio de Janeiro est récent et à ce titre très performant mais il ne dessert qu’une partie de la ville. Pour beaucoup de quartiers, le recours aux bus s’avère nécessaire. L’expérience du bus constitue cependant une aventure en soi sans laquelle il serait difficile de comprendre la passion des Brésiliens pour leurs coureurs de Formule 1. Vous connaitrez en un quart d’heure de trajet toutes les sensations d’un circuit de course ! Les bus ne sont pas difficiles à prendre : les trajets et les directions sont indiquées de façon claire dans beaucoup d’arrêts et sur l’avant du bus.

Les bus à Rio de Janeiro

Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, lignes des bus municipaux.

On achète son ticket à l’intérieur du bus, à un agent qui se trouve en arrière du conducteur et qui permet au voyageur d’avancer ensuite à l’intérieur du bus en lui ouvrant un tourniquet. Le prix du billet varie d’un bus à l’autre mais est modique (2 à 3 R$ environ; pour une estimation des prix, on divise les prix par 3). Il est indiqué lui-aussi à l’avant du bus.

Attention aux voyageurs encombrés de bagages volumineux : en raison de la présence du fameux tourniquet, il est d’usage de monter son bagage par la porte-arrière du bus, puis de redescendre et de monter avec les autres voyageurs par l’avant du véhicule pour aller payer son billet.

Les principes sont d’une grande simplicité mais en raison de la conduite sportive des chauffeurs le recours au bus implique une certaine capacité à se montrer réactif : ne pas hésiter à faire signe au conducteur pour qu’il s’arrête, être vif tant pour monter son bagage que pour s’élancer sur le marchepied avant, etc.

En revanche, les Brésiliens sont très solidaires et viennent spontanément en aide pour donner une information ou pour aider à porter un bagage. On remercie avec un grand sourire et en levant le pouce ! Dans les bus, il est fréquent que les personnes assises proposent aux personnes debout de prendre leurs sacs de courses sur les genoux le temps du trajet pour les décharger du poids. 

 

Les taxis

Rio de Janeiro

Tarifs des taxis fournis par la brochure touristique de Rio de Janeiro.

Les taxis sont nombreux tant à l’aéroport que dans les rues. A l’aéroport, on négocie le prix du trajet avant de partir. D’après le personnel de l’Office de tourisme certaines compagnies seraient plus fiables et meilleur marché que d’autres.

Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, Compagnies de taxis.

La Gare ferrovière

La Gare de Rio de Janeiro, proche du centre ville, est située au niveau de la station de métro "Central".

 

La Gare routière ou Terminal Rodoviário Novo Rio 

La Gare routière ou Terminal Rodoviário Novo Rio se trouve au Nord, entre les quartiers São Cristόvão et Santo Cristo. Elle n’est pas desservie par le métro mais de nombreux bus y mènent. Elle se trouve au milieu d’un nœud de voies rapides. 

En Amérique du Sud, les transports interurbains sont très performants et très fréquentés, et les gares routières sont le reflet de cette activité. On y trouve tous les services possibles depuis la vente des billets jusqu’aux commodités habituelles : toilettes, douches, consigne pour les bagages, change (pas à Rio de Janeiro), distributeurs d’argent, nombreuses échoppes de restauration, boutiques (librairie, mode, souvenirs, chaussures…).

D’une façon générale, les bus brésiliens sont très confortables pour des tarifs modiques. Sur les trajets longs (18, 24, 36 heures ou plus), le choix est parfois proposé entre deux types de sièges : un siège semi-cama et un siège cama. Il serait dommage d’hésiter à prendre un cama, si l’on peut s’offrir le léger supplément requis. Dans un siège cama, le voyageurs passe une nuit presque normale. Il est recommandé de ne pas oublier, même par une chaleur torride, de prendre un pull-over ou une couverture pour le voyage, car la climatisation est très forte. Certains bus prêtent parfois des plaids mais pas tous…

 

Le carnaval de Rio

Rio de Janeiro

Carnaval de Rio de Janeiro : édition 2014. Qu’en est-il du carnaval ? Je ne suis pas restée à Rio de Janeiro pour les célébrations du carnaval. Mais je suis allée voir dans les rues les alignées de chars se préparant au défilé, en remontant à pied l’avenue Presidente Vargas jusqu’à la place de la Candelária, à la tombée de la nuit, alors que la circulation était déjà coupée…

Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, Char du carnaval 2014. Détail.

Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, Char du carnaval 2014.

Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, Carnaval 2014. Une petite sieste avant l'heure H...

Publié dans Brésil

Commenter cet article