Casablanca

Publié le par Claire Seguin

Casablanca

Casablanca. Vue panoramique sur le port avec le minaret de la mosquée Hassan II en arrière plan.

Casablanca, qui veut dire « Maison blanche » en espagnol, est la capitale économique et financière du Maroc. Située sur la côte atlantique, à une heure de train de Rabat, la capitale administrative du pays, Casablanca est célèbre pour son port que le film éponyme de Michael Curtiz, réalisé en 1942 avec pour têtes d’affiche Humphrey Bogart et Ingrid Bergman, a rendu légendaire. La communauté urbaine de Casablanca, avec plus de quatre millions d’habitants, est la plus grande ville du Maghreb, mais aussi un centre d’affaires et universitaire. Son patrimoine architectural est important, notamment au XXème siècle, où Casablanca a été le « laboratoire de la modernité » d’une nouvelle génération d’architectes parisiens. Son quartier Arts Déco, sa cathédrale, sont des témoins de cette période artistique dynamique. Aujourd’hui encore, l’urbanisme est vivace à Casablanca qui possède aussi l’une des plus grandes mosquées de la planète, la Mosquée Hassan II, devenue un symbole de la ville, et dont le minaret est le plus haut du monde. 

Langues : arabe et français.

Monnaie : le dirham. Pour une évaluation approximative des prix en euros, on divise par dix.

Le change : les taux de change de l’aéroport ne sont pas les plus compétitifs du marché. On trouve deux petits bureaux de change, ouverts tard et le dimanche, dans les galeries qui entourent l’Ancienne Médina, en remontant le boulevard Tahar El Alaoui, qui proposent des taux un peu plus intéressants que ceux pratiqués en centre ville aussi.

Prise / courant électrique : identiques à la France ou à la Belgique. Vous branchez vos appareils électriques comme à la maison.

L’aéroport de Casablanca

L’aéroport de Casablanca est le plus grand du Maroc. Les contrôles du passeport et de la douane peuvent s’avérer assez longs. En provenance d’Amérique du sud, les bagages sont fouillés. Il existe un train qui fait la liaison entre l’aéroport et la gare de Casa Voyageurs toutes les heures. Le trajet dure une demi-heure et coûte 40 dirhams (4 euros environ). Pour le taxi, il est conseillé de compter au moins 300 dirhams (environ 30 euros).

Plan et ligne de tramway à Casablanca

Casablanca, comme beaucoup de villes portuaires, est construite autour du port, avec à l’ouest les quartiers résidentiels et les plages et à l’est les quartiers industriels. Le tramway, de construction récente, offre une ligne de plus de trente kilomètres qui relie les deux points cardinaux est-ouest de la ville, en passant par le centre ville. 

Casablanca

Plan de Casablanca, avec la ligne de tramway en rouge.

Le terminus à l’ouest, Aïn Diab Plage Terminus, permet de se rendre à la plage (comme son nom l’indique). La ligne, qui se ramifie alors en deux branches, dessert ensuite les facultés. Le centre ville est situé autour des stations Place Mohammed V, Place des Nations Unies et Marché Central. L’entrée principale de l’Ancienne Médina se trouve sur la place des Nations Unies. La ligne se poursuit à l’est en direction de la gare Casa Voyageurs et des quartiers industriels.

Les quartiers chics, regroupés autour du Quartier Arts Déco, ne sont pas desservis par le tramway pour l’instant. La ville est assez étendue et il est souvent nécessaire d’avoir recours aux transports en commun. Néanmoins, on peut faire à pied, si l’on est bon marcheur, la promenade depuis les plages (Aïn Diab Plage Terminus) jusqu’à la mosquée Hassan II en longeant la côte par le boulevard de la Corniche et le phare (environ trois heures, en prenant son temps).

Casablanca

Casablanca, Aïn Diab Plage. Les grandes plages populaires de sable fin, où se rendent les familles pour se baigner ou prendre le soleil, se trouvent au niveau du terminus du tramway. D’autres plages sont accessibles le long de la côte rocheuse en remontant vers Casablanca par le boulevard de la Corniche, mais elles sont aménagées en clubs privés, qui proposent des espaces pour la détente et des piscines en plein air, en raison des rochers.

Casablanca

Casablanca, Anfa Place, Boulevard de la Corniche. Les plages des quartiers huppés se trouvent au nord d’Aïn Diab Plage, le long du boulevard de la Corniche, où un grand complexe résidentiel associé à un centre commercial, Anfa Place, vient d’être construit face à la mer. Quartier historique célèbre pour ses grandes villas luxueuses où les dirigeants alliés ont été hébergés en 1943, lors des premiers préparatifs d’un débarquement en Europe, Anfa semble toujours synonyme de luxe.

Casablanca

Casablanca, Mosquée Hassan II. La spectaculaire mosquée Hassan II construite à Casablanca presque sur l’océan, à l’initiative du roi du Maroc, éblouit par son élégance et ses couleurs en harmonie avec le bleu turquoise du ciel et de l’eau. La mosquée est associée à une Fondation de la Mosquée comportant un musée, un centre d’études, des bibliothèques, des jardins, etc.

Le tramway et le bus

Pour prendre le tramway, on achète un support cartonné la première fois (1 dirham) sur lequel on enregistre des trajets (6 dirhams l’unité). Les tickets s’achètent avec des pièces de monnaie dans les distributeurs automatiques ou à des kiosques de vente. Le bureau de vente principal se trouve place des Nations Unies, où existe aussi un petit kiosque de vente, dans une caravane, à côté de la station des trams. Pour les bus, on paye son ticket (4 dirhams) au conducteur.

Offices de tourisme à Casablanca

L’office principal de tourisme de Casablanca est celui du marché central. Horaires : lun-ven. de 8:30 à 16:30 ; fermé les samedi et dimanche. Il existe aussi un petit kiosque d’information touristique sur la place Mohammed V. Les horaires ne sont pas indiqués ; le bureau est fermé aux heures des repas.

La poste à Casablanca

Les bureaux de poste sont nombreux.

La poste centrale, sur la place Mohammed V, est remarquable par son architecture, tant extérieure qu’intérieure. Horaires : lun-ven. de 8:00 à 17:00 ; Ramadan : de 9:00 à 15:00 ; samedi : de 8:00 à 12:00.

Marché central : il existe un second bureau de poste en centre ville au niveau du marché central, à côté de l’office de tourisme. Horaires : lun-ven. de 8:00 à 16:15 ; Ramadan : de 9:00 à 15:00 ; samedi : de 9:00 à 12:00. 

Casablanca

Le marché central. Marché à demi-couvert construit entre 1917 et 1919, il abrite dans un bel ensemble à arcades des étals de fruits et légumes, des poissonneries, des boucheries, des fleuristes… mais aussi de petits restaurants où il est possible de se faire servir des poissons et crustacés, souvent accompagnés d’une salade et d’une assiette de lentilles.

Supermarché

On trouve plusieurs supermarchés proches du centre ville en remontant le boulevard du 11 janvier (Triangle Place Mers Sultan-Place de la Victoire-Place Lemaigre-Dubreuil). Les prix sont un peu moins chers qu’en France ou en Belgique sur certains produits.

Les transports au Maroc : le train.

Les trains fonctionnent très bien. Ils sont confortables et à l’heure. Le site de la compagnie des trains marocains (www.oncf.ma) est bien fait et très facile à consulter. Rédigé en français, il permet de s’informer sur les lignes qui existent et de consulter les horaires et les prix.

A titre indicatif : un aller-retour entre Casablanca et Rabat (1 heure de trajet) coûte 70 dirhams (7 euros environ ; le prix peut varier selon les horaires). Un aller simple Casablanca-Tanger Ville (5 heures de trajet environ) coûte 125 dirhams (12,50 euros environ).

A Casablanca, il existe deux gares en centre ville : Casa Voyageurs et Casa Port. Casa Voyageurs est la gare traditionnelle de la ville et elle est desservie par le tramway qui mène au centre en quelques minutes. 

Casablanca

Casablanca, Gare Casa Voyageurs. La gare Casa Voyageurs est une petite gare, où il est facile de se repérer. Les billets s’achètent au comptoir ou dans des distributeurs automatiques. Il existe une consigne où il est possible de déposer ses bagages à la journée. Il est préférable de prendre le tramway, qui se trouve sur la place de la gare, pour se rendre en centre ville.

Casa Port, où arrivent certains trains depuis Rabat par exemple, est en pleine réfection. De très gros travaux de modernisation sont en cours, qui devraient rendre les lieux assez hospitaliers – un jour prochain. Le quartier est lui-aussi en voie de réhabilitation et de nombreux immeubles et hôtels très modernes sont juste construits ou en construction. A moins d’être chargé de bagages, le trajet Casa Port-Centre ville se fait très facilement à pied.

La bibliothèque nationale du Maroc

La bibliothèque nationale du Maroc se trouve avenue Ibn Khaldoun Agdal à Rabat, à une quinzaine de minutes à pied de la gare Rabat Ville. 

Casablanca

Rabat, Bibliothèque nationale du Maroc.

Récemment construite, elle propose dans un cadre magnifique, autour de jardins intérieurs, des salles de lecture très confortables : Espace Grand Public ou Chercheurs. Une entrée unique est autorisée pour les visiteurs occasionnels ; au-delà, il est nécessaire de se faire faire une carte de lecteur. Le catalogue en français est appréciable. Une petite cafétéria permet de se restaurer sur place pour un prix modique.

Le port de Tanger Med

Beaucoup de ferries à destination ou au départ de Tanger sont en réalité gérés par le Port de Tanger Med, un grand port moderne et industriel à 40 km au-dessus de Tanger. 

Casablanca

Vue sur le Port de Tanger Med.

La liaison entre Tanger et le Port de Tanger Med est assurée par le train (Gare Tanger Ville, 40 dirhams) ou par le bus (Gare routière, 25 dirhams). Le choix est à faire en fonction des horaires les plus propices. Les trains partent toutes les deux heures en moyenne. Les bus partent toutes les heures. Lorsque l’on arrive en train à la gare Tanger Ville, il est préférable de prendre un taxi pour se rendre à la gare routière si l’on ne connaît pas le trajet (arrêt du bus sur la place en rond-point, à côté de la gare routière). Cependant la gare routière est très proche (le prix est modique).

Sécurité : il est souhaitable de se montrer très prudent, en particulier lorsque l’on arrive ou lorsque l’on part chargé de paquets, avec une allure de touriste. Le confort du quotidien s’améliore de façon spectaculaire lorsque l’on efface au maximum les signes extérieurs d’un touriste en ballade ou d’un étranger qui cherche son chemin. 

Publié dans Maroc

Commenter cet article